Publié : 25 août 2010
    Format PDF Enregistrer au format PDF

    Yves Lecouturier

    Yves Lecouturier

    Bibliographie :

    - Normandie Gestapo
    éditions La Mandragore, 1998 126 pages.

    « Responsable de la Gestapo en France, Helmut Knochen déclarait : « II faut que l’on se souvienne que toute la police allemande en France occupée n’a pas compté plus de 2 000 à 2 400 hommes et femmes, y compris les chauffeurs et les téléphonistes, et que, si la police française, les auxiliaires ne nous avaient pas aidés, jamais nous autres n’aurions pu faire quoique ce soit. » La Normandie, comme le reste de la France, fournit ces auxiliaires à la Gestapo.

    Dans chacun des cinq départements normands, des Franqaises et des Franqais se sont mis au service de cette redoutable officine de police allemande. La Gestapo en Normandie, ce ne furent que quelques centaines d’hommes et de femmes encadrés par une petite centaine d’Allemands. Peu nombreux, mais organisés et structurés, les auxiliaires allemands de la Gestapo portèrent des coups très durs à la Résistance normande.

    Une longue enquête historique a permis à Yves Lecouturier de retrouver ces auxiliaires et de suivre leur itinéraire destructeur. Dénonciateur, mouchard, agent de renseignement, mouton, espion, tels sont les termes qui qualifient le mieux tous ces auxiliaires figurant dans Normandie Gestapo. »

    -  Shoah en Normandie. Le Coudray-Macouard : Cheminements, 2004, 285 p. ISBN : 2-84478-295-7

    - Le Mur de l’Atlantique. Caen : Mémorial de Caen, 2004, 16 p. [Autre titre sur la couverture : Atlantikwall] - (Collection 2)

    -  Le marché noir en Normandie (1939-1945). Edition Ouest France, 2010, 128 p. ISBN : 9782737346910

    - Le Débarquement et la bataille de Normandie. Editions Ouest-France, 2010, 32 p. ISBN : 978-2-7373-4926-3.

    A paraître :
    - Bilan de la Shoah dans les cinq départements normands, 5e colloque de Lacaune « La shoah dans les départements français – Déportation, sauvetage, survie », Association amitiés judéo-lacaunaises et conseil scientifique de l’université de Toulouse, 12 et 13 septembre 2009.